Portraits

Nul n’est prophète en son pays

Cette expression trouve son origine dans le Nouveau Testament ; Jésus revient prêcher à Nazareth, où il a passé son enfance, mais les Nazaréens s’étonnent d’entendre prêcher le « Fils du charpentier » et essayent de le chasser de la ville.

Il est donc difficile d’être reconnu et apprécié dans son propre pays ou parmi les siens… Pascal Lesage¹ en a fait l’amère expérience lors de son retour en France, après plus de vingt ans passés au Japon à étudier le Karate-do JKA, la langue et la culture japonaises, et ce dans plusieurs universités prestigieuses dont Takushoku.

Ayant fui le « karaté commercial », Pascal n’est plus instructeur professionnel mais continue de développer et de transmettre, à la tête de son groupe – le Showakan – et au sein de la JKA/WF France, un karaté « japonais » dans la technique mais surtout dans l’esprit.

En savoir plus sur Pascal…


¹ Instructeur 5ème Dan – JKA Member ID 1160000033

Marcel Le Rolland : le sens de l’engagement et de la fidelité

Sensei Marcel Le Rolland¹ est l’un des experts hauts gradés de la JKA WF FRANCE. Il est aussi le chef de file historique de la JKA en Bretagne.

www.taishodojo.fr


¹. Instructeur 6ème Dan – JKA Member ID 1130000073

Hervé Delage : portrait d’un pionnier de la JKA en France

Le Karaté JKA est toujours bien vivant en France, mais pas forcément là où on le pense. Loin des sentiers battus du sport-business, il poursuit sa lente évolution sans se couper de la tradition, et ce grâce à une poignée d’irréductibles instructeurs qui préfèrent se tenir éloignés des sunlights, convaincus depuis toujours que la vérité est ailleurs.

« Le Karaté n’est ni un sport, ni un commerce ! »

Herve DelageHervé Delage¹, à l’instar d’autres anciens comme Marcel Le Rolland, fait partie des instructeurs de cette trempe-là. Il est resté fidèle, envers et contre tous, aux valeurs et au véritable esprit du Karate-do de la JKA, l’école qui l’a formé ; celle des Kase, Shirai et Enoeda.

Il demeure l’un des pionniers de la JKA en France, l’un de ses premiers instructeurs et infatigables missionnaires.

Diplômé JKA de la première heure (voir-ci plus loin), Hervé Delage est tout d’abord une figure familière des championnats dans les années soixante-dix. En 1973, il est le capitaine de l’équipe de France emmenée au Japon par Kase Sensei, dont il fut l’un des premiers élèves et qu’il assistera plus tard – au côté de Kenji Tokitsu  dans son dojo mythique de la rue Daguerre, à Paris.


« Le plus important : rester libre ! »

A la fin des années quatre-vingt, quelque temps après avoir cofondé la F.S.K.A. (France Shoto Karate Association), organisation représentative du Karaté JKA en France, il prend ses distances avec la maison mère du Shotokan.

D’une part, car comme Kase Sensei, sa recherche personnelle s’accommode mal du cadre rigide de la pratique « à la japonaise », allant toujours vers plus de liberté d’esprit dans l’expression de son Karate-do. D’autre part, car il est viscéralement attaché aux valeurs morales ainsi qu’aux principes de vie qui sont les siens et que ne partagent visiblement plus ses compagnons de route de l’époque.


« Il n’y a pas de cause perdue tant qu’un seul homme continue à se battre pour elle. »

A 65 ans, Hervé Delage, toujours plus inquiet des dérives sportives et commerciales qui menacent aujourd’hui le Karaté JKA et ternissent son image, revient dans « sa maison » pour y défendre l’idée d’une pratique authentique et martiale.

Ayant toujours préféré l’ombre à la lumière, il continue, dans son dojo de Moulins ou en sillonnant la France, de transmettre inlassablement à un public d’initiés le fruit de 50 années de pratique et de recherche ; un Karaté dynamiquetraditionnel et moderne à la fois, nourri de connaissances scientifiques. Un Karaté technique, fluide, puissant et rapide… un Karaté toujours en mouvement comme l’incarnait à la perfection Kase Sensei.

Shodan JKA Hervé Delage

Shodan JKA, 15 avril 1970.


¹. Instructeur 7ème Dan – JKA Member ID 1080000024