Dragon Magazine

Dragon Magazine n°30 – Le Shotokan en France

Pour faire écho à la parution d’un dossier sur le Shotokan en France dans le magazine Dragon n°30 du 29 avril 2017, retrouvez ici l’intégralité de nos échanges avec la rédaction.


DM : Pouvez-vous nous parler de l’histoire de la JKA/WF France ?

JKAWFF : Notre pays possède nombre d’instructeurs et d’élèves expérimentés s’inquiétant chaque jour davantage des dérives sportives et commerciales qui menacent également, au-delà du Karate-do, le Shotokan JKA et ternissent son image. Voilà pourquoi, un certain nombre d’entre eux ont trouvé salutaire de se regrouper au sein d’une nouvelle organisation en France, avec le soutien et l’aide précieuse de Sensei Masao Kawasoe et de Sensei Toshihiro Mori.

La JKA/WF France a donc vu le jour en 2013. C’est un groupement d’associations, une organisation à but non lucratif, financièrement transparente, entièrement démocratique et exclusivement responsable devant ses membres. Elle respecte scrupuleusement les statuts et les règlements de la JKA World Federation, à laquelle elle est affiliée, et pratique une politique d’ouverture destinée à encourager le plus grand nombre à découvrir ou redécouvrir le véritable Karate-do de la JKA.

Intégration dans une organisation mondiale

En tant que branche officielle de la Japan Karate Association, la JKA/WF France n’a ni responsable ni commission technique, étant entendu que l’unique structure de notre école ayant autorité en la matière – Shuseki Shihan, Shihan-kai, etc. – se trouve à Tokyo, au Japon. Nos membres sont par conséquent libres, dans le respect des seules règles définies par JKA HQ, de promouvoir et de développer comme ils l’entendent la pratique du Shotokan JKA, là où ils se trouvent.

In fine, à l’heure de l’avènement du karaté sportif et olympique, la JKA/WF France est un groupe d’élèves et d’instructeurs 100% fidèles à la JKA, qui désirent étudier librement le Karate-do qu’ils aiment, un karaté authentique et traditionnel, en gardant pour cela leurs racines profondément ancrées au Japon.

Notre objectif déclaré est la recherche de l’excellence technique ainsi qu’un retour à l’esprit et aux valeurs originels de la JKA. Notre ambition étant de maintenir un haut degré de qualité et d’exigence dans notre pratique, nous accueillons toutes celles et ceux qui souhaitent s’entraîner ardemment, étudier le Shotokan JKA en profondeur et prendre une part active à son développement.

DM : Quels sont les liens de la JKA/WF France avec le Japon ?

JKAWFF : Nous avons un lien direct avec le Japon et le Honbu Dojo (dojo central). En effet, la JKA/WF France est la seule organisation JKA en France dont chaque membre est enregistré directement auprès de JKA HQ (Tokyo) et reçoit du Japon une licence individuelle portant un numéro unique d’identification.

Au-delà de ces liens purement administratifs, nos liens sont aussi affectifs avec beaucoup d’instructeurs de la JKA auprès desquels nous nous sommes formés et avec qui nous avons passé plusieurs décennies en karate-gi, partout dans le monde.

(suite…)